L’île Maurice, Découverte intense


Récits d'aventures / mercredi, novembre 1st, 2017

Pour mes 28 ans, je décide de m’offrir un joli tampon dans mon passeport. J’aime bien l’originalité et puis il fallait marquer le commencement de ma deuxième vie !

Direction l’île Maurice avec Air Austral (grand luxe), 45 minutes de vol 270€, je sers un peu mais bon…
Avec Kévin on décide de se faire un petit break en mode découverte d’endroits paradisiaques mais pas que.. spirituel aussi. Un grand changement se poursuit !

Allons !

Aventure …

Débarquement en fin d’après-midi où un taxi nous attends à l’aéroport pour nous amener vers Trou d’eau douce, dans un hôtel au bord de l’océan indien.

Riad, notre taxi man mauricien (1400Rs), nous accueille chaleureusement dans sa bagnole, dans un état …

Bon, on est là pour l’aventure, non ? bref ! pour découvrir cette terre. Tout d’abord nous échangeons nos euros en roupies et là ? Tu deviens riche ( lot of moneyyyy!). On est sur une destination abordable en s’y prenant à l’avance sur les billets,  en étant dans le vivre local, toujours, pour économiser.

Le dépaysement total, les maisons délabrées, des routes pas entretenues, là tu te dis, bon…C’est génial de sortir de son petit confort.

C’est vrai que l’on s’imagine la vie « parfaite », finalement c’est un endroit riche d’un point de vue culturel et tellement atypique, comme je les aime.

Vers l’Est de l’île …

Le trajet de l’aéroport vers le premier lieu semble vraiment long, on roule à gauche, comme nos amis anglophones, ce qui chamboule le cerveau déjà. Attention quand on va prendre le volant !

Maurice, ancien territoire colonisé par mes ancêtres mais en dernier lieu par les anglais, laissant sur place les pratiques du pays, notamment la langue et puis le « style » de vie.

La route est longue, tout le monde s’arrête partout en mode « je m’en balek des autres ! » Le gars  s’arrête pour livrer le poulet au collègue du coin même s’il n’y qu’une voie, du coup la circulation est très lente.

Premier Stop … 

Bon sinon c’est carrément cool quand tu arrives enfin pour te reposer, après quelques heures de route cabossée (bitume façon dune du Pilat). On attend une bonne heure le temps que notre chambre soit prête parce qu’on a réservé la veille !

Partir au dernier moment n’est pas toujours agréable, l’organisation n’est pas toujours au point pour tout le monde. Surprise! belle chambre humide alors le Surcouf hôtel & spa, je ne le conseille pas !

Je relativise en me disant que je suis à Maurice pour mes 28 ans et que j’ai la vue mer !

Belle Mare …

Le premier lever est juste incroyable… Après avoir repris des forces, je chope mon appareil photo pour capturer les premiers paysages mais le résultat n’est pas pareil, c’est quand même 10 fois plus beau en vrai.

Belle Mare, situé dans l’Est de l’île, pas très loin de Trou d’Eau douce, est bordée par un lagon aux eaux cristallines de multiples couleurs. Toutes les plages sont remplies d’hôtels , donc pas de coin pour être un peu tranquille (ou isolée), cependant c’est calme.

C’est une partie de l’ile très atypique et moins fréquentée par les touristes.

Trou d’Eau Douce …

Vers midi on se dirige vers Trou d’Eau Douce (toujours en taxi), petite ville/village très agréable.

Sur la plage principale on prend un bateau direction le paradis terrestre !

Ile aux Cerfs …

L’île aux Cerfs !  On paie 600 Rs A/R, pour se faire emmener la-bas en 15 minutes. Arnaque! les locaux en payent uniquement 200 ! Là on se dit qu’on ne négocie pas assez les prix et qu’il va falloir y aller dur.

Le temps n’est pas forcément très agréable mais après on se rend dans l’Ouest alors c’est un peu maintenant ou jamais.

On traverse les mangroves, pour découvrir cette île magnifique aux eaux merveilleuses et à la végétation généreuse, après une petite averse on profite du soleil tropical !  » sous le soleil des tropiques, …. donne moi la main viens danser… » comme dirait notre bon Gilbert.

Un endroit très fréquenté par les touristes, on y trouve des snacks et tout un tas d’activités donc chaque Mauricien vient te voir pour que tu vide ton portefeuille, Welcome!

Eloignez-vous, il y a des petits endroits sympas pour profiter de la journée en mode chill.

Vers l’Ouest … 

Comme à La Réunion, le temps est moins clément sur la côte Est, moins chaud mais l’avantage c’est qu’il y a moins de monde.

De retour sur la terre ferme, on attend Riad (sous la pluie) à nouveau, pour qu’il nous amène de l’autre côté de l’île, dans l’Ouest à Flic en Flac.

C’est parti pour plus de 1h30 de route, entre les bouchons et la conduite de notre cher taximan le trajet est juste trop long (ouiiiii je me plains un peu).

On remarque tout un tas de temples sur la route, notamment hindous mais également des mosquées, un mélange de culture très riche, j’aime.

En fin de journée, on arrivent enfin à Flic-en-Flac dans une maison qui nous est prêtée, avec une petite vue sur l’océan indien.

Notre location de voiture s’annule alors forcément on se dit que ça va être moins évident de partir découvrir l’ile.

Flic-en-Flac …

Après toutes les péripéties, une grande aventure qui connait des hauts et des bas depuis ces quelques mois de voyage, c’est bien, je me rapproche de plus en plus de moi même.

Une journée détente sur une plage magnifique aux eaux turquoises ombragée par des filaos énorme, tellement beau !

Je suis juste là, dans ce moment à profiter de ce soleil immense qui réchauffe mon corps et mon âme. Une petite méditation s’impose … trop bon !

Sur la plage, la vie locale, des mauriciens à la recherche de voyageurs pour des embarcations vers les îles et autres activités en tous genres, et puis ce gars qui vient de pêcher son anguille à main nu ou encore les poules qui se sont échappées de leur propriété.

Complètement… Mauricien, l’éclate !

Du Morne à Baie du cap …

Aller ! On a réussit à choper une voiture par je ne sais plus quel moyen, il faudrait que Kevin m’explique un jour quand même comment il a réussit à trouver une voiture chinoise. A chaque fois que l’on rentre dans la voiture de Oui-Oui, elle nous parle chinois, va comprendre. On prend le volant à droite ? on est partis dans des fous rire avec ça !  Essayez les ronds points on en reparle !

Au départ de Flic-en-Flac, on prolonge la côte ouest qui passe par Tamarin, la Gaulette, Le Morne, longeant une magnifique baie naturelle.

Lorsque l’on dépasse cette incroyable montagne qu’est le Morne Brabant, on accède à une route, similaire à un sentier pédestre longeant la mer.

Un côté sauvage, naturel, d’un calme saisissant.

Sur la route, on peut prendre une pause en bas du Piton du Fouge, où le sentier commence pour une éventuelle randonnée. Pour les moins courageux, on peut juste se contenter de la vue en bas !

La beauté des paysages, des gens, tout à l’état brut …

En arrivant sur la Baie du Cap … Regardez … Observez cette beauté dans le silence.

On prend notre respiration à fond, nous disant : « Quelle chance d’être ici, maintenant, dans ce monde merveilleux ».

Il y a quelques années, j’aurai pris pour fou la personne me disant ces mots, mais faites le test ! Contentez vous de ce que vous avez dans le moment présent.

Regardez autour de vous, la mer, la ville, la faune, la flore, les gens, … LA VIE !

Choisy, ça se trouve sur la route en allant vers Riambel, se garer sur le bord de la route pour gravir quelques marches à votre droite, qui offrent un panorama exceptionnel sur les différentes teintes de l’eau bordant cette île du bout du monde.

Spirituel …

La spiritualité, moment important dans mon voyage, dans tout d’ailleurs, depuis que j’ai décidée d’écouter la vie.

Quelques jours avant notre départ, on nous indique le vortex de Rambiel, un endroit spirituel incontournable apparemment.

J’appréhende un peu, je me demande quelle expérience cela va être à nouveau, comment sont les énergies, etc … enfin bref ! Je prends ma respiration et je suis Kevin, qui lui est excité par notre projet.

Lorsque je partais pour La Réunion, c’était évident que je fasse également Maurice … pas de hasard, deux terres reliées comme dans ma quête.

Tea Time …


Une petite dégustation à Bois Cheri sur la route en remontant dans les terres ! Il fait vraiment froid (genre la température d’été à Paris) !

Un bel endroit très verdoyant, similaire aux paysages que l’on peut voir à Bali, les merveilleux champs de culture. Pour 100 RS chacun nous dégustons toutes sortes de thés dans une grande maison de type chalet.

On peut également se balader dans la propriété, même faire une visite guidée dans les champs afin de découvrir la culture du thé mauricien.

On reste là, dans l’instant présent, observant le calme de la nature sous la fumée de nos infusions.

Shiva …

Cité hindouiste Ganga Talao situé dans une région montagneuse isolée dans le district de Savanne, en prenant la route vers Grand Bois (nom du lac).

Le site est considéré comme le lieu hindou le plus sacré de l’île Maurice, si bien que le Maha Shivaratri, grande tradition hindous prend place. Cette nuit dédiée à Shiva, des milliers de pèlerins marchent pieds nus de leurs maisons au lac.

On entre dans une ville totalement dédiée aux grandes déités hindouistes (Shiva, Hanuman, Ganga, et Ganesh), une atmosphère particulière, très spirituelle nous permettant de profiter de la félicité spirituelle de cette terre et de ses eaux saintes.

En traversant la Savanne … 

Une partie de l’ile, déserte, offre une nature dense et verdoyante à certains endroit, allant du vert aux décors de l’Afrique atypique.

Je conseille d’aller à Chamarel, nous y sommes arrivés trop tard pour pouvoir profiter des terres colorées.

Une vue imprenable en redescendant de la montagne sur Grande Rivière Noire, de la côte Ouest, en face de l’île aux bénitiers.

Direction le Nord …

Sur le chemin, petit arrêt à Port-Louis, capitale de l’île Maurice, grande ville où le mot parfait serait surprenante.

Beaucoup de gens, d’odeurs, d’attroupements, je ne suis pas à l’aise, je me sens plutôt étouffée.  Evidemment je suis à présent une ancienne citadine !

Une ville très culturelle, ayant un mélange d’ethnies incroyable, où quartiers hindous, chinois et musulmans forme une atmosphère particulière.

Cependant, on décide de ne pas rester très longtemps et d’aller découvrir les lieux principaux de la ville, notamment le marché ou le bord de mer aux nombreuses boutiques et attractions.

Je cherche absolument le marché, ne me demandez pas pourquoi,… je veux toujours aller au marché quelque soit la ville, c’est comme ça.

Grand Baie , Trou aux biches …

Au bout de 2h j’ai l’impression que toute mon énergie a été pompée dans cette grande ville de Port-Louis, on part pour le nord afin de se caler un pique-nique sur une plage.

Grand baie, une magnifique vue sur l’océan aux eaux cristalines  !

Une petite balade dans le centre et sur les bords de mer, très joli mais beaucoup trop de tourisme à mon goût, moins authentique que certains endroit vu précédemment.

Le jardin de Pamplemousse …

Bon et bien, la pluie est là alors on enfile un sweat et on va voir les quelques 600 espèces d’arbres et 80 palmiers pour 25 Rs.

Jardin botanique immense qui se situe à Pamplemousse, dans le Nord de l’ile lorsque l’on redescend de Grand Baie vers le Sud.

Un endroit majestueux créer par le français Pierre Poivre au 18 ème siècle, créant le paradis mondial de la nature en un lieu.

Satis, notre guide, vous savez le gars qui commence à vous enflammer au début de la visite et que vous êtes finalement obligés de prendre en quelque sorte. un homme très intéressant ayant une grande connaissance botanique, la balade se transforme en cours magistral, absolument génial. nous expliquant les différentes espèces, il nous fait sentir les feuilles, les écorces et quand je n’écoute pas ce qu’il dit…( parce que je me retarde à tout prendre en photo comme une chinoise ! ) il m’appelle : « cousine » !

Tamarins …

Jolie petite ville sur la côte, non loin de Flic-en-Flac, donnant sur la fameuse baie des Tamarins, connue pour le surf mais également les dauphins.

Du street art décore les quelques murs en allant à la plage, offrant un charme particulier à ce petit coin zen.

On décide de se trouver un gars du coin à la baie des tamarins afin de nous emmener voir les dauphins (technique locale).

Il y a quelques gars au bord de la plage alors on leur demande si c’est possible que l’on aille faire un tour en bateau. Bon le gars passe un coup de fil et dans les 30 minutes suivantes nous voila partis en mer pour admirer les dauphins. Quelle sensation !

Pour la première fois de ma vie je les vois là, sur le bout de mon bateau avec des yeux de gamine émerveillée.

Plongeonnnnnnn !

Kevin, m’offre ce superbe souvenir qui restera gravé à tout jamais dans mon coeur ! Merci infiniment !

Temps fort …

J’ai vraiment appréciée cette île, qui détient une telle richesse au niveau des paysages, entre les eaux cristallines, les montagnes et les baies qui parfois ressemblent à des déserts sur l’eau !

Une des plus belles expériences que j’ai pu vivre et absolument Routard !

Une réponse à « L’île Maurice, Découverte intense »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *